La petite annonce ------------------ 25.11.2008 -----

Jeune écorchée à la quête de tendres impétueux réconforts,
S’ennuie dans cette caravane de vie.
Aile déboulée sur ces chemins caillouteux,
pris des bosses, du verglas et quelques ravins.
J’ai vu, t’en ai tant voulu, combien de fois encore ?

Des fois sur la couffante, le brillant expert scientifique s’engouffre,
Se tartine avec arrogance en caprices épris.
Expert en dextérité, il dégouline en fantasmes,
Fantaisies et friandises fantasques.
Mais voilà, malaxe, mousse, brasse,
Fuis le temps, tout ça n’est que du vent.
Mésaventure. Les gentils-amants usent ma molle monture puis s’effacent.
Abandonnant de piètres débris souillés en boule à facettes.
Comme s’ils saisissaient qu’une addition de détails écœurants.
Un pique nique froid aux apparences, tremble, et rance.  
Alors la vieille peau à quatre pattes, se relève, pleure, crie, et braille.
Bouquets de Nerfs disait-il.

Nous-mêmes, et mes tendres émois,
Chercheur, philanthrope utopiste sévit et se vide alors.
Petit à petit, goutte à goutte, l’asphyxie des sanglots.
Le siphon aspire l’âme sœur, la larme à l’œil.  
De ma salive écumeuse recolle les bouts.
A trop rafistoler, j’ai plus la même gueule.
La version originale, je n’oserais même pas l’imaginer,
Mais le cœur y croit.
Ca ne me fait pas tellement rire.
Me voilà, à nouveau sur le carreau.  

Spéciale dédicace à la flaque ou on nage,
Ou on se noie.

retour news