« Dis moi des maux...  »--21.06.2009
--------------------

J’aime, … quand tu halètes d’un souffle magnanime. Et que tu répètes ces mots prohibés.
Ce chuchotement au creux de mes utopies effarouchées, qui n’osent à peine… et pourtant. 
Effleurant ton palais, secouant mes cordes sensibles, et qui ardemment s’évanouissent.
Le cœur battant, l’échine rustre, et les mains pleines d’espoirs. Doucement, mon corps s’effondre.
Emprisonnes moi, ligotes moi, que je sois tienne un court moment. Râles.
Etouffes moi de ces mots là. Encore, encore, et encore… Que mon souffle vienne.
Le temps de tout. Le temps des fous. Défions l’arrogance des jeux interdits.

J’aime, insalubre, la fougue de tes mots qui écorchent mes somptueuses convoitises. 
Me laissant chair frissonnante, hérissant mon épiderme, maintenant si moite.
Ce chuchotement au creux de mes courbes astreintes, fait fondre le plus rabougris des humanoïdes.

J’aime, laisser dégouliner avec tendresse sur ma moue de Femme,
L’envie secrète de dévorer, pleine bouche… ce souffle délicat lattant qui émane de toi.
Sur le bruissement de mes lèvres se consument dans l’allitération de mes désirs inavoués.
J’aspire, désire, l’envie et tournicote mes rêves de mômes dans cette danse de tourments alléchants.

Cet instant je l’épingle au fond de mon encéphale mou.
Et pendant un court moment les étoiles virevoltent dans ma pupille d’amante.
J’aime …

 

 

 

retour news